Non mais sérieux? #4

img_2-10458_smiley_manga_ebahi

LUNDI

Porter des bottes cavalières dont la boucle émet un tintement aussi cristallin qu’agaçant à chacun des pas que je fais dans l’open space. M’entendre dire que ça doit sans doute être une façon de m’affirmer, moi qui suis d’ordinaire si discrète.

M’interroger sur l’image que je renvoie pour qu’on puisse penser que dans l’espoir d’un peu de reconnaissance auprès de mes pairs, j’utilise sciemment les mêmes subterfuges qu’une vache.

MARDI

Me serrer contre de parfaits étrangers sous l’abribus dans l’espoir d’échapper à la pluie. Me retrouver pile en dessous de la seule brèche de cette foutue cahute.

Revivre le supplice chinois de la goutte d’eau qui tombe à intervalle régulier en plein milieu de mon front.

MERCREDI

Recevoir mes nouveaux coupons de réduction Monoprix. Coupons qui, je vous le rappelle, sont censés être personnalisés en fonction des achats les plus fréquents du client. Obtenir des réductions sur les sacs poubelles et les packs de bière.

Me dire que les mecs de chez Monop’ sont largement en train de me suggérer que j’ai une vie de merde.

JEUDI

Ne pas avoir le temps de me sécher les cheveux avant de partir au boulot. Dégainer immédiatement mon parapluie dès la première mini-goutte d’eau sentie.

Apprécier la logique de la situation.

VENDREDI

Rentrer chez moi et voir des morceaux de PQ un peu partout dans la pièce ainsi que le coupable en train d’alterner vomissures et grandes lampées d’eau.

M’inquiéter du transit de mon chien toute l’après-midi et réaliser que les mecs de chez Monop’ avaient définitivement le nez creux.

SAMEDI

Rentrer d’un concert parisien en mode galérienne : circulation du RER A interrompue, navette à récupérer à la Défense puis RER à reprendre à Rueil-Malmaison. Me dire que rien ne m’a été épargné en cette fin de soirée.

Me raviser immédiatement après avoir échappé de justesse au geyser vomitif d’une jeune morue fortement alcoolisée que ses bienveillants amis avaient décidé d’installer en face de moi, avant fort heureusement de se raviser en sentant poindre les spasmes de la demoiselle.

DIMANCHE

Me rendre à l’anniversaire d’une amie en pensant que cette robe moulante sera du meilleur effet.

Etre shootée sous toutes les coutures et pouvoir ainsi constater à quel point cette petite robe met en valeur le moindre bourrelet abdominal et la continuelle expansion de mon fessier.

2 réflexions sur “Non mais sérieux? #4

Envie de réagir?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s