Non mais sérieux? #1

20150626_171607_1

Ami lecteur, me revoici après quelques mois de friche en matière d’inspiration… Les vidéos, c’est bien sympa mais finalement personne ne les regarde mis à part quelques « amis » qui en profitent pour se foutre de ma gueule en m’envoyant des copies d’écran de ma tête, bouche tordue, œil droit mi-clos et œil gauche fermé…

Merci bien.

Cette période hautement narcissique est révolue… Mais pas complétement, gniark gniark gniark!

Je te propose dès aujourd’hui une toute nouvelle rubrique intitulée « Non mais sérieux? » et qui récapitule tous ces petits moments journaliers quelque peu incongrus au cours desquels je me suis dit « non mais sérieux i blague là l’mec/la meuf/la météo/la situation/la RATP wooooo?! »

Donc n’est-ce pas bien sûr, voici le récap’ de la semaine dernière :

LUNDI

Passer du temps dans un magasin de bricolage avec un ami dévoué, bien décidé à isoler les grilles d’aération posées il y a quelques mois dans ma chambre à coucher afin de stopper les moisissures qui s’y développent perfidement. Quelques mois après cette pose de grilles, j’ai en effet le recul nécessaire pour affirmer qu’il est maintenant impossible de fermer l’œil dans cette pièce, à cause du froid qui s’y insinue et du bruit de la rue (selon les heures, circulation de voitures ou glapissements de mecs bourrés). Les seuls organismes vivants heureux dans cette pièce sont finalement les moisissures qui s’y sentent toujours autant à l’aise.

Nous n’avons pas trouvé d’isolants adéquats.

Et une semaine de sommeil en moins, une!

MARDI

Profiter de mon après-midi de libre pour faire une petite sieste (pas dans la chambre hein, cf. plus haut). Et puis non en fait, des travaux d’embellissement dans ma rue nécessitent l’utilisation de marteaux-piqueurs pendant quelques heures. Ces mêmes heures qui auraient pu être propices à un hypothétique sommeil réparateur.

MERCREDI

Céder aux sirènes de ma copine de boulot qui me signale chaque matin que je porte des bottes et que ce n’est pas encore la saison, troquer ma paire de bottes bien chaudes contre des ballerines, sous prétexte que ça « va faire venir le soleil » (c’te blague) et me retrouver sous une averse à la sortie du taf.

Et une paire de ballerines foutue, une!

JEUDI

Rire de bon cœur avec mon gynécologue lorsque celui-ci à ma question « Mais pourrais-je un jour avoir un enfant naturellement? Devrais-je passer par l’adoption? » me répond avec un sourire malicieux d’humoriste de stand-up  : « Nooooon je ne vous ai jamais dit qu’il faudrait que vous passiez par la SPA. »

Non en fait, juste se dire que c’est un connard.

VENDREDI

Entrer dans un restaurant dont le chef s’enorgueillit sur sa carte de tout cuisiner maison, de bannir la malbouffe, de ne pas faire partie de ces prétendus cuisiniers qui finalement ne servent que du surgelé.

Et me rendre compte que quelque soit l’endroit de la salle où on est assis, ce resto pue définitivement la merde.

SAMEDI

Réaliser lors des spectacles donnés à l’occasion des Journées du Patrimoine que parfois chanter faux sur scène en portant un costume ridicule a sans doute nécessité des heures de répétition et peut même être une passion pour certains. Intéressant.

DIMANCHE

Me rendre à la salle de sport et me réjouir qu’un vélo elliptique soit encore libre… avant de comprendre que l’odeur wizardée de mon voisin pourrait fournir une explication largement plausible à cette situation.

A la semaine prochaine pour une nouvelle série de la loose!!!

Envie de réagir?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s